Comment çà je suis un pilier de cathédrale ???

Classé dans : Uncategorized | 2

Lors d’une opération nettoyage de printemps, je suis tombée sur un cahier de notes oublié derrière un carton. Il date de 2009 et concerne un séminaire que j’ai suivi avec Robert Waterman cette année-là. Même si chaque séminaire est un événement intense qui m’aide à me rapprocher avec douceur et fermeté de qui Je Suis, il en est certains qui  laissent une trace plus nette dans le coeur, dans le corps, dans les images imprimées, comme un souvenir d’un moment charnière essentiel et merveilleux. Celui de 2009 en fait partie. En relisant ces notes que mon mental avait oubliées, je découvre que tout ce que j’allais expérimenter dans les années suivantes était  là. Tout était dit. C’est très étrange de vivre cette sensation que le temps s’efface, passé, présent, futur.

Je ressens de l’émerveillement et de la gratitude.

Je partage ce que j’avais appris ce jour là et que j’ai intégré plus largement avec la pratique de l’équilibrage des lieux. Il s’agit du protocole de la colonne de lumière, un « classique » transmis par Robert mais surtout de son application possible partout, dans les lieux, dans la nature, dans tous les endroits où on peut se sentir appelé.e à le faire.

A propos du titre de l’article …Je ne connais pas grand-chose des cathédrales, mais il me semble qu’elles ont été construites pour manifester une connexion avec le Divin, avec une attention  particulière à la lumière image de la Lumière divine qui descend sur les hommes et la Terre, avec un ancrage  Ciel-Terre par les piliers. J’ai entendu intérieurement le mot « cathédrale » quand je recherchais un titre, puis pilier. Mais oui, bien sûr, la pratique que je partage avec vous aujourd’hui est parfaitement imagée par cela. Chacun, chacune d’entre nous peut jouer le rôle d’une cathédrale itinérante….

Non mais… elle a pris quelques mois de vacances Laurence, mais ça ne s’est pas arrangé… C’est complètement perché son truc! Et puis quelle prétention… nous petits humains avoir autant de pouvoir que ça? Ouh ouh! redescend! 

Je ne dis pas la vérité, faut pas me croire … Je vous invite simplement à vivre l’expérience si ça vous tente, puis vous verrez.

J’ai enregistré un accompagnement . 7 minutes pour vivre l’expérience d’un pilier de cathédrale, ça vous tente?  Cliquez ici

Le protocole est également disponible sur Youtube

A propos de la photo qui illustre cette article : j’ai été enthousiasmée et très émue par la vision spectaculaire du miroir de l’église des Jacobins à Toulouse. Tout se mélangeant harmonieusement, comme s’il n’y avait plus ni haut , ni bas.

2 Responses

  1. Olivier AUBOURG

    Bonjour Laurence
    Merci pour cette riche experience,
    A faire et refaire sans moderation.
    Si je puis, je suggere de se dechausser avant de commencer, et si on est assis devant une table, un bureau, d’y poser les mains a plat, doigts ecartes. Les contacts sont encore meilleurs.
    A bientot j’espere
    Olivier

  2. Laurence Aubourg

    Bonjour Olivier.
    Merci pour cette option précieuse. Avec le temps, le besoin de se déchausser s’estompe mais effectivement, les premiers temps, les ressentis sont plus perceptibles sans chaussures. Ce qui est merveilleux avec cette pratique c’est que même si on ne ressent rien, même si on fait « comme si », et bien ça fonctionne aussi. Là où va la pensée , va l’énergie. L’avantage de garder ses chaussures c’est de pouvoir ancrer une colonne de lumière si on en sent l’appel à un arrêt de bus par exemple, ou dans un couloir d’hôpital. Plus discret n’est-ce-pas? Salut à toi lointain cousin que ce blog m’a permis de rencontrer 😉

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.