Je suis une personne en quête de cette réponse : qui suis-je, qui suis-je réellement ? Cela m’a amenée à trouver des voies de libération de mes peurs et de mes limites intérieures. La pratique quotidienne de la sagesse toltèque, du pardon, de la méditation et ma relation avec la nature sont mes ressources essentielles pour nourrir le lien avec mon être profond et agir dans le monde à partir d’un espace plus libre, plus joyeux et plus créatif.

Chaque jour, j’entretiens le lien avec :

  • Mon cœur : quelles sont les pensées, les émotions qui pourraient le fermer…
  • L’invisible : le Un, le Tout, le Field, l’Univers … avec la méditation et une posture d’attention au moment présent. J’utilise souvent la métaphore du « cloud informatique » pour en parler, en imaginant que tel un ordinateur on a accès à tout un tas d’informations pour peu que l’on soit « connecté ».
  • La Terre : avec des exercices énergétiques, avec un lien proche avec la nature, en menant une vie simple.

Il me parait très important également, pour la qualité de mes accompagnements, de veiller à ne pas tomber dans certains pièges : de l’ignorance, de la stagnation, de l’arrogance, de la confusion entre mon histoire et celle de mes clients. Pour cela, outre la discipline personnelle décrite ci-dessus, voici ce que je fais :

    • Supervision : Je suis supervisée régulièrement, pour la pratique d’équilibrage des personnes ou pour celle des lieux. La supervision apporte un regard extérieur à la fois bienveillant et exigeant, qui permet de voir ce qui pourrait se jouer pour moi dans ma pratique professionnelle ou dénouer des situations dans lesquelles je me sens en difficulté.
    • Intervision: Je continue à apprendre et à confronter ma pratique avec d’autres praticiens, avec l’intervision. Ensemble, nous co-apprenons en partageant nos expériences.
    • Formation continue : Je prends le temps chaque année, au moins une fois, de suivre une formation d’approfondissement ou de découverte d’un nouveau domaine.

Entourage

      : Et enfin, et ce n’est pas la moindre chose, je sais pouvoir compter sur plusieurs personnes dans mon entourage proche, amical et familial,  pour me dire, pour me confronter si je me perds dans un piège égotique, si en langage courant « je me mets à déconner »…. .

Faciliter et transmettre

Ces deux verbes résument parfaitement mon rôle sur le plan professionnel :

  • Faciliter : dans l’accompagnement des personnes ou des lieux, je suis au service des clients et du processus de changement, sans forcer, sans ingérence, sans jugement.
  • Transmettre : par les livres, les accompagnements audio, le blog et les formations je nourris ma joie de transmettre ce que je découvre, mes outils, mes visions parfois décalées de la réalité.

Dans une approche systémique et globale j’accompagne les personnes comme les lieux à faire émerger leur propre puissance, dans l’harmonie, en les aidant, en particulier, à neutraliser ce qui les limite.

Pour un peu plus de « matière » : voici ci-dessous, mon parcours professionnel résumé et comment j’en suis venue à la pratique de l’équilibrage énergétique des lieux.

  • Ma formation initiale est celle d‘ingénieur. J’ai exercé ce métier pendant plus de 20 ans dans une grande entreprise internationale (management, projets, restructurations majeures).

Ma quête vers plus de liberté et de créativité m’a amenée vers le développement personnel et spirituel:

  • Maitre praticien PNL en 2002.
  • Coach certifiée par International Mozaïk en 2008 (coaching individuel et collectif).
  • Coach d’apprentissage de la pratique de la Voie Toltèque au « Cercle de Vie » de Maud Séjournant (enseignante certifiée par Miguel Ruiz, auteur de « les 4 accords toltèques ») de 2005 à 2008. Cette expérience a été le sujet de mon mémoire de certification de coaching. Elle m’a menée ensuite à la co-écriture du livre « Manager avec les accords toltèques »
  • Formatrice certifiée de la pratique d’équilibrage des lieux « GBR« 
  • robert-watermanElève de Robert D. Waterman, de Santa Fé (USA) depuis 2006. Pour accroître ma capacité à me rapprocher de qui je suis vraiment, en explorant des mondes intérieurs créateurs. Pour occuper, avec plus de paix, ma place dans le monde. C’est avec lui que j’ai découvert en 2006, la pratique du Ho’oponopono et du Pardon de soi. Mon livre paru en 2017 est essentiellement inspiré par son enseignement. Je suis praticienne certifiée en « Noetic field balancing » (équilibrage du champ noétique) depuis 2009.

bureauJ’avais observé depuis longtemps que je ressentais une grande chape de fatigue m’envahir quand je rentrais chez moi, en particulier après m’être ressourcée dans la nature. Certains endroits de ma maison étaient très difficiles, voire impossibles à nettoyer ou à aménager, ou alors au prix de grands efforts épuisants. Je mettais tout cela sur le compte de la fatigue, de facteurs psychologiques, d’une forme de paresse.

Quand je me suis retrouvée confrontée à une maladie, tout en suivant un traitement médical traditionnel, je me suis mise en quête de ce qui aurait pu la favoriser et de ce qu’elle cherchait à me dire. J’ai alors exploré des facteurs liés à l’alimentation, psychologiques, généalogiques. En soi, cette quête a été riche et bénéfique, je continue à en cueillir les fruits. Je connaissais un peu la géobiologie et j’ai fait appel à François Merinis pour une intervention.

Cette intervention a eu plusieurs effets :
  • Confirmer que mon bureau était particulièrement négatif (conjonction de failles et de cours d’eau, cheminée cosmo-tellurique) et qu’une bande de réseau géomagnétique sur mon lit m’affaiblissait également.
  • François Merinis a neutralisé les effets négatifs des failles, cours d’eau, réseaux, entités de la maison. Le niveau d’énergie est remonté, mon bureau est devenu un endroit très ressourçant. Les lieux « sinistrés » de la maison se sont comme ouverts au nettoyage, à un réaménagement, à un embellissement. Les pièces de la maison paraissent plus grandes, plus claires, plus légères, également à des personnes de l’extérieur. Des plantes vertes, sinistrées pour certaines, se sont mises à prospérer et fleurir. Ces changements se sont faits en douceur et harmonie. J’ai senti un mieux-être réel et progressif, pendant que mon corps s’ajustait au nouveau niveau d’énergie de la maison et du bureau après s’être contracté face aux effets négatifs pendant des années.
  • En observant François pendant son intervention, j’ai aimé ce que je ressentais de puissance et de douceur, de respect du lieu et de ses habitants, de l’harmonisation qui se mettait en place à travers lui. J’ai perçu également qu’il n’ajoutait rien à la maison mais lui permettait de libérer son potentiel de bien-être en neutralisant ce qui le bloquait. En cela j’ai reconnu mon approche de l’accompagnement des personnes en équilibrage énergétique ! J’ai alors décidé de suivre immédiatement sa formation certifiante.

Je suis aujourd’hui guérie de la maladie. Je ne dirais pas que le changement de la maison est l’unique facteur de guérison, il y en a eu d’autres, mais il en est un très important. Depuis lors, je suis praticienne certifiée et  formatrice à la pratique de l’équilibrage des lieux GBR.

 Les lieux reflètent souvent le vécu des personnes qui y vivent ou y travaillent. Lors de mes interventions, j’associe systématiquement les occupants au processus de rééquilibrage: ils peuvent me suivre dans mon parcours, tester leur ressenti et participer à la neutralisation de certains effets négatifs.