— Aide-toi, le Ciel t’aidera! — Ça commence à m’agacer d’entendre ce truc!

Classé dans : Uncategorized | 0

Ça vous est déjà arrivé d’entendre une sèche phrase de sagesse alors que vous vous débattiez dans une situation difficile, sans trouver d’issue malgré tous vos efforts?

« Si tu n’as pas ce que tu aimes, aime ce que tu as ». « Comme on fait son lit on se couche ». « Tu es responsable de ta réalité, assume et change tes pensées et tes croyances »… Dit sans compassion et parfois avec arrogance.

Je les ai entendues ces phrases. Elles m’ont amenées à plus de désespoir. Non seulement j’en bavais mais que je ne me sentais pas comprise et on ne répondait pas à mon simple besoin d’écoute et d’affection.

Pire… J’en ai dit des choses comme ça au début de mon apprentissage en développement personnel et spirituel. Perdue dans un nouveau dogme, j’oubliais  mon bon sens et la simple écoute chaleureuse qui accueille sans chercher à donner des leçons. Vigilance… je ne suis jamais à l’abri de cette forme d’arrogance spirituelle!

Je reviens à « aide-toi, le Ciel t’aidera », qui est une autre facette du 10-90% . J’ai eu l’inspiration de cet article lors d’un échange avec une personne à propos d’un gros dossier difficile de sa vie. Elle n’arrivait pas à trouver de solution, à avoir le courage de choix difficiles, à savoir comment changer une situation extérieure insupportable, à retrouver même une once d’espoir de s’en sortir. Et ce, malgré toute l’armada d’outils: méditation, prières, soutien d’intention, demande à Dieu, au Un, au marabout du quartier, à la meilleure copine … « Aide-toi? Mais j’ai demandé partout… j’ai fait tellement d’efforts pour changer la situation qui m’échappe de toute façon puisque ce sont les autres qui ont le pouvoir (de décision et d’argent). »

Et si « aide-toi », cela pouvait être se mettre en mouvement pour changer la donne ailleurs, là où on a 100% du pouvoir? Tout en continuant à demander du soutien, prier, méditer, se faire accompagner, questionner ses croyances …, sur le reste.

« Oui, mais ça ne changera rien au gros dossier, c’est celui là qui me pourrit la vie! ».

En attendant, quand ça parait vraiment bloqué et sans espoir, est-ce que cela pourrait changer tout le système de se mettre en mouvement ailleurs?  Mon hypothèse, basée sur l’observation et les principes systémiques, est que le passage à l’action sur une petite chose peut changer la donne sur le tout.

Comme je n’écris jamais rien de théorique, je m’en vais illico presto expérimenter cela. Je me suis demandé quel était le dossier qui me dérangeait, où je me sentais dans l’attente du bien vouloir d’autres personnes. Voici ce qui m’est venu comme passage à l’action à 100% dans mon pouvoir:  « cesser de dire que je vais faire un tri dans le grenier et le faire! » Il me semble qu’avec cet acte concret sur des objets de mon passé devenus inutiles, je ferai de la place pour soutenir un projet futur…

Sur ce, je vous laisse. Je vais m’habiller de vieilles hardes et aller plonger dans un passé poussiéreux et révolu!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.