« Aime-toi, même en train de ne pas t’aimer » « Mais ça ne veut rien dire! »

Classé dans : Uncategorized | 1

john (800x450)   J’ai posté cette image sur Facebook dernièrement. J’aime naviguer dans le paradoxe, car il déstabilise le mental qui, lui, n’aime que le rationnel comme « 1+1=2 ».

Une de mes contacts , merci Isabelle 🙂 , a réagi en interrogation sur le sens de « Aimez-vous, même en train de vous aimer » et m’a donné ainsi l’inspiration de cet article.

Cette citation est extraite et traduite du livre « Living the spiritual principles of health and well-being » de John-Roger.

S’aimer, même en train de ne pas s’aimer … Il y a un espace en nous d’où tout regarder avec amour. C’est paradoxal du point de vue du mental. Le Cœur, lui , comprend tout à fait de quoi il s’agit: comme un parent ou un grand-parent bienveillant en nous qui aime son enfant quoiqu’il arrive et surtout quand cet enfant ne s’aime pas.

C’est à la fois très simple et difficile. Difficile , parce qu’on n’en a pas l’habitude, parce qu’on manque d’entrainement, parce qu’on a essentiellement vécu l’expérience de l’amour conditionnel.

Se dire, à voix haute,  en se mettant une main sur le ventre, comme si prenait son enfant intérieur dans les bras  :

  • Quoique tu fasses, quoique tu dises, je ne t’abandonnerai pas
  • Quoique tu fasses, quoique tu dises, je continuerai à t’aimer
  • Je t’aime, même si tu ne t’aimes pas, même si tu ne me crois pas, même si tu ne m’aimes pas.

 

  1. Anne Corbellari Gingrich

    Pile dans mon interrogation du moment, quel timing!
    J’avais fait ta pratique de ho’oponopono pour l’enfant intérieur, ça me parle énormément.
    Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.