La liberté dans l’obéissance, l’humilité dans la grandeur? Allons bon …

Classé dans : Uncategorized | 2

image 8 Alors que je méditais dans un de mes endroits favoris au bord du torrent La Severaisse, il m’est venu cette injonction intérieure : « Tu es libre quand tu obéis, tu es humble quand tu oses ta grandeur« .

euh …  si j’écoute mes vieux réflexes, non, non ! Être libre, c’est se rebeller contre un ordre établi, contre des normes extérieures. C’est casser le moule. C’est lutter, se battre. Obéir? De vieilles colères pointent leur nez pour toutes les fois où j’ai obéi à contrecœur (magnifique ce mot « contre coeur », très clair), pour toutes les fois où je me suis sentie soumise sans joie.

Exposer sa grandeur et même croire que j’ai de la grandeur, ce n’est pas être dans l’humilité.

Bon, depuis quelques années, quand même, j’ai « grandi » et je sais bien que cela n’est pas vrai. Cela dépend qui parle en moi.

Si je regarde cela avec le coeur et de ce qui en  moi sait être reliée à plus grand, est au service du projet de mon âme, alors oui : « Je suis libre quand j’obéis, je suis dans l’humilité quand j’accepte et que j’ose manifester ma  grandeur » (voir aussi le  billet précédent. Oser déployer ses ailes, oser prendre sa place, oser sa splendeur).

J’ai alors exploré à quoi j’obéis dans ma vie. Est-ce dans la joie, dans un ressenti de soumission, de tristesse, avec colère, avec plaisir? D’où vient-elle cette obéissance? Du coeur, de l’habitude, de la peur ? Suis-je vraiment libre quand j’obéis? A qui , à quoi j’obéis vraiment? A qui, à quoi, je dis NON, je dis OUI. Où est-ce que je me sens soumise, où est-ce que je me sens libre ?

Je vous propose un nouvel accompagnement audio, né de ces explorations  : « Libérer une entrave intérieure ».

Accessible et téléchargeable également  à la page Audio de ce site

 

2 Responses

  1. Brigitte Le Port

    Bonjour Laurence
    J’ai suivi avec toi, il y a quelques années, un cycle Ho’ponopono, qui m’a bien aidé, et je continue à pratiquer quand j’en ressens le besoin.
    Aujourd’hui, je continue le chemin en lisant avec intérêt tes articles et en pratiquant tes méditations guidées comme celle d’aujourd’hui: « Libérez une entrave intérieure ». la mienne se situait au niveau de la gorge. Cela ne m’a pas surprise car ma parole est loin d’être impeccable et celle que je reçois, également. Je me suis sentie bien mieux à ce niveau après cette belle méditation. MERCI Laurence.
    Ce chemin commencé avec toi avec Ho’ponopono, je l’ai continué en ce début d’année en m’offrant, pour mon début de statut de retraité, une formation sur les accords toltèques: »la traque du jaguar » avec Maud Séjournant, et je vais continuer avec Olivier Clerc en allant aux journées du pardon, et en suivant un cycle sur « l’enfant intérieur ».
    Voilà un petit brin de nouvelles car je continue à avoir de la reconnaissance pour ce que tu m’as transmis et pour ce que tu continues de donner avec pertinence, coeur et douceur.

    Avec toute ma gratitude, je t’embrasse de tout mon coeur

    Brigitte qui habite près de Narbonne

    • Laurence Aubourg

      Qu’il est doux de recevoir ton message, Brigitte ! A la fois pour le contenu et pour le plaisir que j’ai à avoir de tes nouvelles.
      Quel beau parcours que celui de la Voie Toltèque et celle du Pardon avec Olivier Clerc. Je co-anime justement une journée avec lui pour des coachs professionnels en septembre. Je te souhaite un très bel automne, plein de récoltes savoureuses!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.